Changer d'établissement :
Site Hospitalier de Lons-le-Saunier
Site Hospitalier de Champagnole
Site Hospitalier d'Orgelet-Arinthod et Saint-Julien
Centre Hospitalier de Morez
Centre Hospitalier de Saint-Claude
Centre Hospitalier du Pays du Revermont

Semaine mondiale de l’allaitement maternel

Du 12 au 18 Octobre.
Faites le Quizz !!!!
Cette année, la semaine mondiale de l’allaitement maternel a pour thème « Soutenir l’allaitement maternel pour une planète en meilleure santé »C’est la WABA : alliance mondiale pour l’allaitement maternel qui en détermine le thème.L’allaitement maternel offre à chaque enfant le meilleur départ possible dans la vie.
A l’heure où le changement climatique et la dégradation de l’environnement comptent parmi les défis les plus pressants que le monde doit relever, il est rappelé dans le dossier de communication de la WABA que « nos pratiques de production et de consommation alimentaires génère environ 26 % des émissions de gaz à effets de serre et entraînent une dégradation des écosystèmes terrestres et aquatiques. » Ainsi chaque mesure prise au cours de notre vie pour atténuer notre impact sur la planète compte.
Le lait maternel est le premier aliment que nous consommons et l’allaitement maternel contribue positivement à la santé de la planète de plusieurs façons : il est durable, écologique et bon pour la santé humaine. Allaiter, c’est agir pour le bien être du bébé, de la maman et de la planète.
Les bénéfices de l’allaitement maternel sont avérés.Pour le nourrisson, il couvre tous les besoins (vitamines, sels minéraux, oligoéléments, sucres, graisses, protéines), il protège contre des infections ou maladies (gastro-entérites, otites, allergies…), il favorise la bonne digestion et le développement psychomoteur est plus rapide.Le but de l’allaitement maternel est de protéger le bébé contre les agressions extérieures grâce à des cellules vivantes et des probiotiques, mais aussi lui communiquer des tas d’informations grâce à des hormones qui lui permettent de réguler son appétit, son sommeil et de se sentir aimer et en sécurité.Pour la mère, il accélère les contractions de l’utérus, qui reprend sa place plus rapidement après l’accouchement, il diminue les risques de cancer de l’ovaire et du sein ainsi que le risque d’ostéoporose, il aide à retrouver la ligne et enfin il maintenir le lien affectif.
Aujourd’hui, l’allaitement des nourrissons de moins de six mois ne serait pratiqué qu’à 40% au niveau mondial. Peu d’enfants sont allaités exclusivement jusqu’à 6 mois et en complément de la diversification jusqu’à 2 ans.Nous sommes conscients que les femmes/parents manquent souvent de soutien, que ce soit dans le système de santé, sur le lieu de travail ou auprès de leur entourage.
Mais si l’allaitement maternel est un processus naturel, il n’est pas toujours aiséLes mères/parents ont besoin de soutien – à la fois pour commencer l’allaitement maternel et ensuite pour persévérer. Beaucoup de mythes circulent au sujet de l’allaitement et sèment le doute dans l’esprit des parents qui souhaitent toujours s’y prendre au mieux avec leur bébé. Ces méconnaissances sont souvent la cause de sevrage précoce ou font peur à des parents qui ne veulent pas alors tenter l’aventure de l’allaitement.
En tant que professionnelles, nous rencontrons souvent ces situations et voulons profiter de cette SMAM pour améliorer l’information aux familles.Vous allez pouvoir nous retrouver sur les réseaux sociaux dès le 12 octobre pour trouver des réponses face aux idées reçues autour de l’allaitement maternel.
Toutes les femmes/parents doivent être soutenus pour atteindre leurs objectifs en matière d’alimentation.

Cette action est complété par de petits articles qui souhaitent répondre aux idées reçues sur l’allaitement maternel.

Idée reçue N°1
Idée reçue N°2
Idée reçue N°3