La Communauté Hospitalière du Jura Sud

Le territoire de santé Sud Jura situé au sud de la région de Franche-Comté regroupe environ 168.000 habitants répartis sur 380 communes, dont les principales sont Lons-le-Saunier (18.000 habitants), Saint Claude (13.000 habitants), Hauts de Bienne-Morez (7 000 habitants) et Champagnole (8.600 habitants).

Il s’agit d’un territoire essentiellement rural et montagneux, marqué par le contraste entre le haut Jura, en bordure de la frontière suisse, les plateaux, et à moindre altitude le vignoble et la plaine bressane.

Les établissements publics de santé de Champagnole, Lons-le-Saunier, Morez, Arinthod-Orgelet-Saint-Julien et Saint Claude, se sont inscrits volontairement dans une démarche de coopération dans le cadre à la fois d’une direction commune et d’une Communauté Hospitalière de Territoire (CHT) dès 2009.

La CHT Jura sud a été constituée juridiquement le 20 octobre 2012 et regroupe depuis le 1er janvier 2016 les établissements suivants :

  • Le Centre Hospitalier Jura sud, regroupant les sites de :
    • Lons le Saunier
    • Champagnole
    • Orgelet – Arinthod – Saint Julien
  • Le Centre Hospitalier Louis Jaillon de Saint-Claude
  • Le Centre Hospitalier Léon Bérard à Morez

Cet ensemble représente 558 lits et places de médecine, chirurgie, obstétrique et 158 lits de SSR, ainsi que 782 lits d’EHPAD. Il emploie 2 200 ETP environ et dessert un bassin de vie d’environ 168 000 habitants. C’est une communauté hospitalière de référence qui assure des missions de proximité et des activités de pointe sur un large territoire. Parmi ses activités spécialisées figurent la cardiologie médicale avec une unité de soins intensifs, la neurologie avec une unité neuro vasculaire, la réanimation, la néonatalogie, la cancérologie, la gériatrie, et la diabétologie La CHT Jura Sud participe à des actions de santé publique, de prévention et d’éducation thérapeutique au bénéfice des patients accueillis et aux campagnes d’information du grand public.

La CHT a accueilli en 2015 43 651 séjours et plus spécifiquement 43 000 passages aux urgences répartis sur 4 sites :

  • Urgences du site de Lons-le-Saunier
  • Urgences du Centre Hospitalier de Saint-Claude
  • Consultations non programmées du site de Champagnole
  • Consultations non programmée du Centre Hospitalier de Morez

Elle gère aussi 4 SMUR, implantés à Lons-le-Saunier, Saint-Claude, Champagnole et Morez.

Pour l’organisation de ces activités, la CHT s’appuie sur une direction commune à l’ensemble des établissements qui la composent.

Sur son territoire, la CHT dispose d’un établissement HAD. Il a vocation à intégrer le GHT et participer encore plus étroitement à l’organisation du parcours du patient en partenariat avec les services d’aide à domicile que sont l’ADMR et Prodessa.

Le site de Lons-le-Saunier accueille depuis janvier 2014, les médecins de ville assurant la permanence des soins ambulatoires, et a élargi la présence des libéraux en leur offrant la possibilité de réaliser une partie des soins non programmées à l’hôpital.

La Mutualité du Jura va ouvrir prochainement un centre de santé. Un partenariat va se mettre en place pour permettre aux futurs médecins de diversifier leur mode d’exercice en leur offrant la possibilité d’intervenir à l’hôpital selon différentes modalités et d’accéder à son plateau technique.

Toujours dans ce cadre et celui des bonnes pratiques en chimiothérapie, une coopération s’est développée en 2015 avec 3 pharmacies du centre-ville de Lons le Saunier, pour leur envoyer, directement par courriel sécurisé, les ordonnances concernant des chimiothérapies à domicile. Ainsi, le patient n’a pas à commander le produit ni attendre sa livraison car les démarches sont anticipées par les pharmaciens qui disposent par ailleurs des fiches techniques destinées à apporter une réponse aux questions des malades sur les traitements qu’ils suivent.

A partir de cette expérience, un « pôle santé hors murs », soutenu par la FEMASAC, a vu le jour. Il a vocation à organiser les complémentarités entre ville/hôpital/ maison de santé/institutions.

La CHT recouvre au final une palette large de prises en charge aussi bien sanitaire que médico-sociale y compris dans sa forme alternative, qui une fois mieux organisée, doit permettre la fluidification du parcours du patient ou du résident.